Air Arabia Maroc: Les chiffres sont au vert durant le quatrième trimestre de 2020


10 février 2021

Air Arabia a déclaré mercredi que son bénéfice net avait chuté de 90% au quatrième trimestre de 2020, alors que l’industrie aéronautique mondiale et régionale continuait de faire face à l’impact de la pandémie de Covid-19.

Dans un communiqué, le premier et le plus grand transporteur à bas prix (LCC) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a déclaré que son bénéfice net au quatrième trimestre avait chuté à 20 millions de dirhams, soit 90% de moins par rapport au même trimestre de 2019. La compagnie aérienne a enregistré un chiffre d’affaires de 536 millions de dirhams au cours du trimestre d’octobre à décembre 2020, 53% de moins que la période correspondante en 2019, tout en desservant plus de 1,2 million de passagers sur les cinq hubs du transporteur.

Les premières mesures prises par la compagnie aérienne pour contrôler les coûts globaux tout en assurant la continuité des activités ont permis à Air Arabia d’enregistrer un quatrième trimestre rentable malgré les performances globales du secteur impactées par la pandémie Covid-19, qui a eu un impact sur le transport aérien mondial à la mi-février et continue de défier l’industrie aéronautique.

Pour l’année complète se terminant le 31 décembre 2020, Air Arabia a limité sa perte nette à 192 millions de dirhams, malgré les effets néfastes de la pandémie sur l’aviation et les voyages au cours de l’année. Le chiffre d’affaires de la société pour l’année 2020 s’est élevé à 1,85 milliard de dirhams, et 4,4 millions de passagers au total ont été desservis depuis les cinq hubs.

Le cheikh Abdullah Bin Mohamed Al Thani, président d’Air Arabia, a déclaré que la capacité d’Air Arabia à enregistrer un quatrième trimestre rentable malgré l’impact continu de la pandémie de Covid-19 témoigne du solide modèle commercial qu’elle opère.

«Les premières mesures prises par l’équipe de direction pour maîtriser le coût global et la reprise progressive des vols, bien que vers un nombre limité de destinations, ont permis de réaliser des bénéfices au quatrième trimestre et de réduire significativement la perte nette pour l’année entière», at-il m’a dit.

«Malgré le bon début d’année au début de 2020, l’impact de la pandémie sur l’industrie aéronautique mondiale, qui s’est rapidement matérialisée par les fermetures d’aéroports et les restrictions de voyage, a contraint les compagnies aériennes du monde entier à relever le plus grand défi de l’histoire de l’aviation», at-il ajoutée.

«Bien que l’année 2021 continue d’être une année difficile pour l’industrie, nous restons confiants quant aux fondamentaux du secteur de l’aviation et au rôle vital que le transport aérien continuera de jouer dans la reprise économique. Chez Air Arabia, nous restons concentrés sur l’adoption de nouvelles mesures pour aider à améliorer la structure globale des coûts du groupe et continuerons de reprendre progressivement les opérations lorsque cela est possible », a conclu Al Thani.

L’année 2020 a vu le lancement d’Air Arabia Abu Dhabi, qui a été créée à la suite d’un accord entre Etihad Airways et Air Arabia pour créer le premier transporteur à bas prix de la capitale. Le premier vol d’Air Arabia Abu Dhabi a décollé vers Alexandrie en juillet et a été suivi par le lancement de huit liaisons supplémentaires depuis l’aéroport international d’Abu Dhabi.

Bien que la pandémie ait contraint de nombreux aéroports à suspendre leurs opérations et à continuer de le faire, Air Arabia a ajouté un total de 14 nouvelles routes à son réseau mondial en 2020 à partir de ses centres d’exploitation aux Émirats arabes unis, au Maroc et en Égypte. Des vols directs entre Sharjah et Tachkent ont été lancés en novembre, tandis que les vols de Casablanca à Rennes et Guelmim ont commencé en décembre, en plus du lancement d’une nouvelle route vers Malaga depuis Casablanca et Nador. Air Arabia a également ajouté neuf nouvelles liaisons depuis l’aéroport international d’Abou Dhabi avec des vols directs vers Alexandrie, Le Caire, Sohag, Dhaka, Kaboul, Chattogram, Khartoum, Muscat et Salalah.

Le transporteur a pris livraison de deux nouveaux avions Airbus A321 neo-LR et a terminé l’année avec une flotte de 57 Airbus A320 et A321. En octobre, Air Arabia a célébré 17 ans d’opérations fructueuses qui ont transformé l’industrie du voyage aérien dans la région MENA au sens large en transportant 100 millions de passagers depuis sa création.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code